La Plume Culturelle

L’ [A] pesan­teur au contact de l’art contem­po­rain

Nouvelle expo­si­tion au Fonds Régio­nal d’Art Contem­po­rain de Lorraine (Metz) sur une théma­tique inat­ten­due : l’ape­san­teur et l’uni­vers de la physique. Entre la lour­deur et la légè­reté des objets en suspens, entre la chute et le saut, la confron­ta­tion du corps, de la matière et de l’es­prit, un régal pour la réflexion.

Un voyage à travers l’art et la pesan­teur attend le public dans une nouvelle expo­si­tion, qui a ouvert ses portes le 14 novembre dernier et qui sera acces­sible jusqu’au 19 janvier 2009, au Frac Lorraine. Les œuvres présen­tées nour­rissent la réflexion du visi­teur qui peut parfois demeu­rer dubi­ta­tif devant les instal­la­tions artis­tiques dont l’in­ten­tion est d’ap­por­ter une certaine légè­reté aux matières parfois lourdes, de provoquer le renver­se­ment des percep­tions, de figer des instants sur des objets anodins en suspen­sion ou de provoquer la chute physique. Une démons­tra­tion, s’il en fallait une, que l’at­trac­tion et la gravité ne sont plus la chasse gardée des scien­ti­fiques mais appar­tiennent aussi désor­mais aux artistes.

Dès l’ar­ri­vée, dans la cour inté­rieure de l’hô­tel Saint-Livier, où est installé le FRAC Lorraine, une immense instal­la­tion défie le visi­teur. Six gigan­tesques ballons noirs gonflés à l’hé­lium demeurent main­te­nus par des câbles. Une œuvre de Ricardo Jacinto inti­tu­lée Laby­rin­thi­tis en réfé­rence à la mala­die de la laby­rin­thite (inflam­ma­tion de l’oreille interne) qui cause des vertiges et des pertes d’équi­libre. Cette perfor­mance n’a pas pour voca­tion d’être seule­ment contem­plée, elle est surtout utili­sée comme support d’étude pour des expé­riences. Ainsi, en se suspen­dant à cette grappe de globes, à l’aide d’un trapèze, on dimi­nue son poids d’en­vi­ron 35 kilos en provoquant un manque d’équi­libre et une chute « douce ».

Juste­ment la chute « douce » peut s’ob­ser­ver dans la Pièce pour tomber, un lieu textuel imaginé par Yoko Ono au prin­temps 1964, et où le visi­teur effec­tue des actions. En l’oc­cur­rence, trébu­cher. Mais pas seule­ment. L’objec­tif est égale­ment d’ob­ser­ver et d’ana­ly­ser d’une manière déta­chée les chutes des autres visi­teurs présents dans la salle. Etudier la matière char­nelle qui tombe ! Mais que dire des matières en suspen­sion ? Un regard appuyé sur les instal­la­tions de l’ar­tiste Edith Dekyndt : une vidéo présen­tant un élas­tique qui rebon­dit douce­ment dans la paume d’une main. Une autre offre le spec­tacle d’une goutte de lait qui semble s’en­vo­ler dans les airs, une autre encore de l’encre noire qui se dilue sous forme de nuage dans l’eau chaude. De la vidéo, certes ! Et la sphère noire gonflée à l’hé­lium qui flotte libre­ment sans attache dans la salle…une perle noire qui vaga­bonde dans l’es­pace temps ?

Pour clôtu­rer le voyage, un moment de médi­ta­tion et de réflexion avec « le Souffle du Réci­tant comme signe » de Yazid Oulab. Dans le noir complet un écran géant sur lequel quatre lignes de fumée prove­nant de quatre bâtons d’en­cens vibrent toutes droites au son d’une sourate du Coran psal­mo­diée par des disciples soufis. Hypno­tique ! L’es­prit oublie et s’échappe au rythme des phrases.

« L’art contem­po­rain, ce n’est pas que des photos ou des objets, ce sont aussi des instants figés! » a expliqué Béatrice Josse, la direc­trice du FRAC Lorraine, qui en a profité pour présen­ter la program­ma­tion cultu­relle autour de l’ex­po­si­tion ” [A] pesan­teur, récit sans gravité “, qui réunira le monde de la danse, de la musique et du cinéma.


Article publié le 14 novembre 2008 dans le bimé­dia lorrain La Plume Cultu­relle.

Photo : © LPC|JML – A l’en­trée du Frac Lorraine, à Metz, dans sa cour inté­rieure, trône l’oeuvre de Ricardo Jacinto : le Laby­rin­thi­tis.


 

Ce site utilise des cookies techniques et tiers pour fournir certains services. En poursuivant votre navigation, vous autorisez leur utilisation Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer