La Plume Culturelle

Festi­val de danse de la Grande Région : 1ère édition du « Trans­fron­ta­lier »

Le festi­val « Trans­fron­ta­lier » co-orga­nisé par le CCN-Ballet de Lorraine et le « Danz festi­val lëtze­buerg » présente une program­ma­tion d’œuvres choré­gra­phiques propo­sées par des compa­gnies luxem­bour­geoises, françaises et croates durant la première quin­zaine du mois de juillet 2008. Pour la première édition, le pays invité  dans le cadre de cet échange cultu­rel est la Croa­tie.

La première édition du festi­val de danse de la Grande Région « Le Trans­fron­ta­lier » commence ses festi­vi­tés au Luxem­bourg au Grand Théâtre de Luxem­bourg du 3 au 10 juillet, puis en Lorraine à l’Autre Canal à Nancy du 8 au 12 juillet 2008 et s’achè­vera à l’au­tomne prochain dans la ville invi­tée et parte­naire, mise à l’hon­neur pour l’oc­ca­sion : Zagreb (Croa­tie). A l’ini­tia­tive du « Danz festi­val lëtze­buerg » (Luxem­bourg) et du CCN-Ballet de Lorraine, l’évè­ne­ment, origi­nal par sa concep­tion, a pour ambi­tion selon les orga­ni­sa­teurs « de propo­ser au public de décou­vrir et de suivre les créa­tions d’ar­tistes de diverses disci­plines qui présentent un inté­rêt parti­cu­lier pour la danse ».

Fran­cesca Polo­niato, coor­di­na­trice géné­rale au CCN-Ballet de Lorraine, explique les enjeux de cette mani­fes­ta­tion : « Malheu­reu­se­ment, la popu­la­tion pense que les disci­plines de ce genre demeurent élitistes, compliquées et sans émotions, et les gens restent frileux pour venir décou­vrir cet art. D’ailleurs, on n’a commencé à en parler qu’à partir des années quatre-vingts avec la créa­tion des centres de choré­gra­phies », Et elle ajoute : « A titre compa­ra­tif, le théâtre existe depuis Louis XIV ! Alors la danse contem­po­raine voit devant elle un espace non négli­geable pour se déve­lop­per et acqué­rir de l’ex­pé­rience ! ».

La complé­men­ta­rité et les concer­ta­tions entre les équipes du Luxem­bourg et celles de Nancy, ont permis de prépa­rer dans des condi­tions opti­mum un festi­val de danse de qualité et trans­fron­ta­lier. Si les deux struc­tures ont réussi cette prouesse c’est toute­fois après un constat : le manque de diffu­sion dans la Grande Région des œuvres choré­gra­phique des compa­gnies locales (un souci qui touche d’ailleurs égale­ment le reste du terri­toire français). Ainsi, neuf compa­gnies (3 luxem­bour­geoises, 3 françaises et 3 croates) vont se produire à Luxem­bourg, à Nancy et à Zagreb devant un parterre d’ini­tiés ou de curieux. Si cette première édition remporte un vrai succès, chaque année un nouveau pays euro­péen sera invité et parte­naire du Festi­val pour promou­voir ses œuvres choré­gra­phiques.

Avec un budget de 40 000 euros, pour la partie française, dont un tiers subven­tionné par le Conseil Régio­nal de Lorraine, le public va béné­fi­cier d’une infra­struc­ture adap­tée aux diffé­rentes mani­fes­ta­tions cultu­relles à Nancy : l’Autre Canal. La « Danz festi­val lëtze­buerg » et le CCN-Ballet de Lorraine misent sur une program­ma­tion éclec­tique et sur la période esti­vale pour conqué­rir de nouveaux spec­ta­teurs. « Nous souhai­tons montrer, d’une part qu’à Nancy ou au Luxem­bourg, la danse ne repré­sente pas seule­ment le ballet mais aussi des œuvres et des choré­gra­phies plus contem­po­raines. Que d’autre part, il est impor­tant d’ai­der des compa­gnies très peu diffu­sées, et puis de toucher les médias et un plus large public. », argu­mente Fran­cesca Polo­niato.

Enfin, durant la même période du festi­val, les six jeunes élèves de la cellule d’in­ser­tion profes­sion­nelle du CCN-Ballet de Lorraine présen­te­ront, au studio Bazin à Nancy, leurs travaux choré­gra­phiques. Ces jeunes artistes sortis tout droit du Conser­va­toire béné­fi­cient, après une audi­tion, et avec le soutien du Minis­tère de la Culture et de la Commu­ni­ca­tion, d’une forma­tion d’un an au sein de la compa­gnie afin de faci­li­ter leur inté­gra­tion dans la vie profes­sion­nelle cultu­relle.


Article publié le 5 juillet 2008 dans le bimé­dia lorrain La Plume Cultu­relle.

Photo : © LPC|Oliver Imfeld – L’oeuvre choré­gra­phique ” Neem ” (Croa­tie).


 

Ce site utilise des cookies techniques et tiers pour fournir certains services. En poursuivant votre navigation, vous autorisez leur utilisation Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer